Témoignage de Ludovic et Christian

Nous venons d’apprendre le décès si rapide de notre Pierrot …Quelle tristesse…
Pierrot c’était mon compagnon de ski au Club Med pendant plusieurs années , quel bonheur quelle joie de vivre !
Il nous faisait mourir de rire à table et même sur les pistes de ski ; que de souvenirs…
Pierrot c’était la générosité, un coeur énorme, j’entendrai toujours son éclat de rire quand il finissait de raconter une blague, tellement heureux de faire rire .
Habitant Tahiti on s’est trop peu vu ,il était le parrain de mon fils Ludovic.

Pierrot si tu nous vois sache qu’on t’aime .

Témoignage de Nath

Pour moi Pierrot, c’est se marrer comme des fous  pendant les vacances d’être entre  mes 17 ans et mes  25 ans!

C’est l’écouter  pendant des heures raconter ses blagues, rire avec lui et même rire plus fort que lui , L’écouter répéter les memes blagues chaque année et rire encore de plus belle, un peu pour lui faire Plaisir mais aussi parce qu’il les racontait  si bien.

Pierrot c’est les après midi a la plage, les soirs en boites,  le Canigou, les cargolades , et surtout son pantalon blanc toujours prêt a être baissé.

Un ami inoubliable qui m’aura apporté que de la joie de vivre  et des moments si précieux que je garderai à jamais dans mon Cœur.

Bisous

Nath

Images de Cécile

Témoignage de Lisa

Pour moi, Pierrot c’était les baignades dans la mer avec les chiens sur la “chienne de plage”, les promenades dans les vignes, le tout  suivit d’une bonne glace à la vanille, évidemment de chez « Pipapo », car les autres glaciers ne vendent que des glaces ordinaires!

Je me souviendrais toujours des tours en Jaguar au port que l’on faisait ensemble, toi, moi et les chiens ! Tu circulais tout doucement te grisant des regards que les gens portaient sur nous.

On a passé des moments incroyables ensemble, comme par exemple d’aller chercher les chiots des voisins pour aller les promener simplement parce que je les trouvais trop mignons ou aller trouver un jeune de mon âge et de l’engager comme promeneur de chien afin que j’ai un ami pendant mes vacances en France.

J’adorais te réveiller après une bonne sieste en m’allongeant entre toi et tes chiens et puis de discuter, chanter et rigoler avec toi.

Mais aussi c’était trop drôle de manger trop de crème fraiche avec des haricots verts jusqu’à en être tous les deux “malades comme des chiens”.

Pierrot, tu as vraiment fait tout pour me faire plaisir et me rendre heureuse. Je regrette vraiment de ne pas t’avoir dit à quel point je t’aimais! Tu n’étais pas seulement le père d’adoption de ma mère mais aussi mon grand-père d’adoption!

Te laisser partir est vraiment dur pour moi car tu me manques tant! La rue Descartes ne sera plus la même sans toi!

Ta Lisa

 

IMG_4150 13275009_10209469453591450_148588518_o

Témoignage de Cécile

Témoignage de Cécile,

J’ai connu Pierrot, petite, je ne sais plus très bien à quel âge… C’a été l’amour fou dès le premier regard. Quand Pierrot descendait à Saint Cyprien, j’étais toute la journée scotchée à lui du matin au soir. Il ne s est jamais montré ennuyé ou m’a repoussé. Il était heureux et le montrait.

Il disait à tous qu’il était mon papa. Il a vraiment été mon papa, mon 2ième papa : mon papa d’adoption!

Pierrot m’a toujours accepté comme j’étais, ne m’a jamais critiqué. Pour lui, j’ai toujours été : Cécile, sa petite Cécile. C’est tout et c’était énorme.

Il m’a toujours dit : ici, tu es chez toi ! -en parlant de sa maison. J’ai seulement compris la portée de ses mots après son départ.

 

Pour moi, Pierrot c’était son sourire, sa joie de vivre, la bonne bouffe, les chansons à tue tête dans la voiture, danser le soir dans le jardin ou dans les bals populaires jusqu’à l’épuisement total, les blagues à mourir de rire, ses histoires incroyables et de l’amour sans borne : xxxl!

 

Pierrot m’a appris une chose importante : un sourire, une gentillesse, une nouvelle rencontre ne sont jamais du temps perdu mais enrichissent et embellissent une journée, une vie.

Tu me manques énormément!

Témoignage de Pascale Antoine

Bonjour

Quand je pense à Pierrot ,voila ce qui me monte au cerveau :

Il ne laissait personne indifférent

Et Il savait que comme disait Brassens : La vie est à peu près son seul luxe ici bas

Et il vivait dans le luxe d’en profiter

Et ceux qui l’entourait pouvait en profiter

Ils restent à ceux qui restent à en faire autant !

Ça va pas être facile pour tous (j’en fais parti)

Pascal

 

PS :merci pour cette initiative et sa réalisation

Extra

Extraordinaire. Enfant on le pense, il a des chaussures de couleurs différentes, il fume, il fume tout le temps, il débarque et sa voiture est immense, sa voiture est hors norme, en foutoir, gravement, et ca c’est fort.
Les adultes ne seraient pas tous d’accord et certains auraient une voiture aussi mal rangée que ma chambre ! C’est ca pour moi : avec pierrot on comprend que les adultes ne sont pas tous les mêmes. Certains restent connectés. Certains cas existent, des grandes personnes pas totalement sérieuses, qui passent entre les mailles du filet, et continuent à s’amuser, à s’occuper beaucoup de leurs copains, les écoutent, cherchent à les faire rire, s’intéressent à vous, s’intéressent aux autres. Les années passent et elle fait son chemin, je veux dire l’influence de Pierrot sur ma vie, l’air de rien il me fait réfléchir sur moi même, je le vois très peu finalement mais je potasse, et à travers lui je comprend que mes comportements, mon rapport aux autres, mon caractère s’explique aussi par mon corps, mes atouts, ma taille, c’est à un âge ou c’est une grosse info, en le regardant je comprends que ce petit bonhomme, ce petit chauve, doit avoir une stratégie, un objectif, il doit remporter le morceau, gagner la partie … Ou disparaître caché par des tas de grands types ! Et oui ! Il doit donc être entouré, et si possible avec lui une bonne bande de gens épatants. Il séduit, il danse, il chante, il potasse des bons mots et il fait rire. Merci Pierrot ca m’a plu de comprendre cela … et quelle classe quand tu dansais ou que tu citais Confucius.
Ca avait séduit mon père, avant, et derrière le copain il y avait les “gamins”. Il a su les assumer, les “gamins”, développant une bienveillance envers nous hors du commun. Il a été bienveillant et nous a séduit, c’est une deuxième génération de seduction ! Et il assuma ! Il s’impliqua ! Ca passait pas forcement toujours, ses conseils, parfois alambiqués, on en rigolera encore longtemps mais il était incroyablement attentif, attentif et bienveillant. Donc il connaissait ma vie et me jugeait mais il pouvait le faire, il avait gagné ce droit, pour moi il est mon papi. Il est merveilleux.

Je vous embrasse tous, ceux que j’ai rencontré à son contact, et ceux que je n’ai pas eu la chance de rencontrer, forcement des gens épatants.

Jean-luc

Bonjour tout le monde !

cropped-IMG_0002-e1460320340764.jpg

Bienvenue sur le blog de Pierrot Verchain. Pierrot est décédé le 28 mars 2016.  Voici un endroit privé où vos photos, vos textes, vos souvenirs, vos anecdotes peuvent être publiés et partagés avec tous ses amis.

——————————————

Envoyez vos textes, photos à cette adresse : zootallure@gmail.com, je me chargerai de les mettre en ligne. Si vous avez envie de contribuer à la vie ce site dites-le, vous disposerez alors d’un compte permettant de modifier le contenu du blog

Bien à vous